• Accueil
  • > Jean1/1-18 Noël 25 décembre 2020

Jean1/1-18 Noël 25 décembre 2020

Posté par jeanbesset le 23 décembre 2020

Mages

Chers amis,

Je vous souhaite un Noël Lumineux !  Que l’étoile qui éclaire le monde depuis si longtemps vous apporte la présence de Dieu dans votre vie pour que votre existence trouve le sens de l’espérance malgré les difficultés du moment. Que votre âme retrouve le chemin de la vie qui mène à Dieu

 

Jean 1/1-18

 

1 Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.
2 Elle était au commencement avec Dieu. 3 Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
4 En elle il y avait la vie, et cette vie était la lumière des êtres humains. 5 La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas accueillie.
6 Il y eut un homme envoyé par Dieu; son nom était Jean.
7 Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière afin que tous croient par lui.
8 Il n’était pas la lumière, mais il vint pour rendre témoignage à la lumière.
9 Cette lumière était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain.
10 Elle était dans le monde et le monde a été fait par elle, pourtant le monde ne l’a pas reconnue.
11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont pas accueillie.
12 Mais à tous ceux qui l’ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu,
13 puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu.
14 Et la Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.
15 Jean lui a rendu témoignage et s’est écrié: «C’est celui à propos duquel j’ai dit: ‘Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.’»
16 Nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce.
17 En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ.
18 Personne n’a jamais vu Dieu; Dieu le Fils unique, qui est dans l’intimité du Père, est celui qui l’a fait connaître.

 

Jean1/1-18

Depuis l’origine des temps, les hommes parcourent le monde poussés par un instinct qui les invite  à aller voir ailleurs. Ils sont à la recherche d’une lumière qui donne du sens à leur humanité. Ils ont quitté les forêts d’Afrique,  ils  ont franchi les détroits et leurs pas les ont portés là où il n’y avait pas d’hommes avant eux. Ils ont entrepris la traversée de tous les continents, ils sont allés au-delà des mers en poussant leurs troupeaux devant eux  et en trainant leurs tribus derrière eux.  C’est ainsi que lentement s’est écrite l’histoire du monde et qu’il nous plait de la raconter, car l’humanité n’a jamais cessée d’avancer, sans que l’on sache vraiment  ce qui l’a poussé à aller de l’avant.  Depuis  lors ce sont toujours des légendes d’hommes parcourant les terres qui ont alimenté leurs histoires à la recherche de leurs origines. Depuis le célèbre Gilgamesh suivi par le non  moins célèbre Ulysse, de nombreuses  légendes ont alimenté l’imaginaire humain.  La Bible a fait voyager nombre de nos ancêtres  dans  des parcours interminables. Noé  a atterri sur le mont  Ararat  et il a fallu 40 ans aux Hébreux pour trouver la terre promise. On ne sait combien de temps dura la pérégrination d’Abraham  sur les rives du Tigre et de l’Euphrate ni celle de Jonas fuyant Ninive ?

Sans que personne ne le lui r ait soufflé, l’Evangéliste Jean s’est permis de philosopher sur cette constante de l’histoire du monde en nous suggérant que Dieu s’en est mêlé. Il  habité cette lumière à la recherche laquelle  tous les hommes se sont mis en marche, elle les attire dans son sillage alors qu’une voix les pousse à la suivre, c’est dans ce mouvement vers l’avant  que nous pousse la voix de Dieu pour découvrir le sens qu’il donne à notre vie.

Mais ce n’est pas tout. Les Evangiles ont placé l’histoire de la révélation dans une série de voyages où  chacun joue son rôle  éclairé par cette même lumière que Dieu inspire et qui nous vient d’en haut. C’est d’abord l’histoire de trois hommes fascinés par une étoile, qui partent à la recherche du message que Dieu leur a laissé. Confiants en leur science humaine, ils se trompent de chemin, ils cherchent Dieu dans le palais royal alors que Dieu leur avait donné comme contact une modeste étable. En effet,  Dieu ne cherche pas ce qui émane de  la vanité des hommes pour se révéler. C’est dans la modestie des gens humbles que résident les secrets de la vie qu’il nous réserve. C’est un enfant du voyage, dans une famille en détresse qui leur révèle la lumière divine, c’est une femme sans destin qui les accueille, c’est un homme réfugié qui les reçoit.

Joseph et Marie avaient entrepris un voyage dont ils n’avaient sans doute  pas les moyens. Pour les aider dans leur entreprise et leur donner un coup de main, la tradition leur a donné un âne dont il n’est nullement question, mais cet animal rend la chose plus jolie et plus vraisemblable. Aujourd’hui encore, on ne sait pas localiser le lieu où l’étoile s’est arrêtée. Si nous le trouvons quelque part sur cette terre, ne nous y attardons pas car il nous est dit qu’ils n’y sont pas restés. A peine arrivés, les revoilà partis contraints par la méchanceté du tyran à ne pouvoir s’arrêter sur le lieu qui leur était destiné.

Même  les êtres célestes  qui habitaient les étoiles  et qui avaient fait le déplacement pour assister à l’événement n’y sont pas restés.  Quant aux mages ils repartirent bien vite par un autre chemin, car le lieu où Dieu nous donne rendez-vous nous renvoie toujours vers un ailleurs où d’autres nous attendent pour qu’on leur révèle de la part de Dieu le sens secret de la vie qu’il  leur donne, et quand  ils  l’auront trouvé ils iront ailleurs vers ceux qui ne le connaissent pas encore.

Dans toute cette affaire, nous ne savons pas si les premiers voyageurs de l’humanité  sont partis de leur plein gré poussés par leur curiosité. Si on s’appuie sur nos observations les plus récentes, nous savons que ceux qui ont entrepris ces voyages dans le monde l’ont fait chassé par leurs semblables qui voulaient s’emparer de leurs biens  ou poussés par la faim et le manque du nécessaire. Nous savons aussi que d’autres se sont mis en route pour ravir  à d’autres les biens qu’ils possédaient.   Si tant de gens se sont mis en route, c’est sans doute par nécessité ou par cupidité, mais il y a fort à parier que ce n’est  que rarement par  esprit d’aventure si ce n’est Christophe Colomb ou Marco Polo.

Nous sommes cependant émerveillés de constater que Dieu a choisi de révéler ses secrets sur la vie dans un climat de rivalité entre les hommes où les plus forts cherchent à exploiter les plus faibles plutôt que de les aimer. Pourtant cette histoire que nous avons évoquée encore une fois a marché. On la raconte d’années en années depuis 2 mille ans et aujourd’hui, et cela n’est-il pas merveilleux ? Les hommes menacent  de se révolter si on ne leur permet pas de la raconter comme chaque année.  Qu’il nous soit donné de raconter encore une fois que la vie nous est donnée et qu’on doit la partager avec les autres si on veut qu’elle porte ses fruits.  Ainsi le grand voyage des hommes se poursuit-il à travers la planète,  et il est donné à certains de découvrir qu’il n’a de sens que s’il  nous amène à rencontrer les autres et à partager avec eux ce qui nous est de plus précieux, la vie.

 

Laisser un commentaire

 

AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08 |
Une Paroisse virtuelle en F... |
VIENS ECOUTE ET VOIS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A TOI DE VOIR ...
| la pagina di San Paolo Apos...
| De Heilige Koran ... makkel...